NOS ACTIONS PRECEDENTES

Le 13 janvier 2017, devant le conseil régional lors des voeux à la presse de Christian Estrosi

Universités Populaires du Théâtre Toursky à Marseille

« Résister Aujourd’hui »

DES FEMMES EN RESISTANCE

lors d’une conférence-débat

 

le Mercredi 25 novembre 2015 à partir de19 h

au Théâtre Toursky à Marseille

avec

 

 

Elsa DI MEO

Femme politique qui lutte contre le maire FN de Fréjus M.Rachline

et dénonce le racisme ambiant

Nazilla GUARRIGUES

Médecin d’origine iranienne qui s’investit auprès des migrants de Calais

leur apportant soins et aide matérielle

Mireille Mavrides, Présidente régionale de « Femmes Solidaires »

Catherine PIAT

Fille de Déporté, Présidente de ‘’Résister Aujourd’hui’’

 

avec la participation de Richard MARTIN & Catherine LECOQ

 

Théâtre Toursky - 16, promenade Léo Ferré – 13003 Marseille – 0491025805                 

 Résister Aujourd’hui - Le Ligoures, place Romée de Villeneuve - 13090 Aix-en-Provence

resister.aujourdhui@gmail.comhttp://www.facebook/ResisterAujourdhui

26/11/2014
 
Grand débat sur "L'Esclavagisme Moderne" au Toursky ou Comment on sacrifie la jeunesse..

 

Participation Assogora à Aix
 
RÉSISTER AUJOURD'HUI sera au forum des associations sur Aix en Provence le dimanche 7 septembre: VENEZ NOUS RENCONTRER NOMBREUX!

 

Conférence Mercredi 19 mars 2014

"l'EXTREME DROITE : illusions, manipulations, déraison politique"

18h15 Institut des sciences politiques rue Gaston Saporta 13100 AIx-en-Pce

Amphi Bruno Etienne

 

A la veille des échéances électorales​,​​ nous vous rappelons​​ no​tre conférence débat du 19 mars sur Aix en Provence ​, manifestation que nous vous demandons de faire connaitre autour de vous. Le 26 janvier dernier à Paris, la manifestation "Jour de colère" avait des relents de 1934. Nous tenions justement, avec ''les Amis de Richard Martin'' une conférence débat jeudi dernier au Théâtre Toursky à Marseille sur ce 6 février 1934 (jour où les ligues factieuses de l'époque voulaient renverser la République ) En pleine réunion une vingtaine de jeunes extrémistes qui s'étaient infiltrés dans le public lancèrent des invectives à notre égard et il a fallu la réaction responsable des participants pour les faire sortir.Le lendemain, dans la nuit, des groupes d'extrême droite appartenant aux milieux néo-nazis ont maculé l'université de Strasbourg d'inscriptions racistes et xénophobes.On s'attaque ainsi au Théâtre, puis à une bibliothèque universitaire, lieux de culture et de partage du savoir et de la connaissance.A quand les autodafés rappelant celui du 10 mai 1933 organisé par les organisations étudiantes nazies.L'université de Strasbourg comme le Théâtre Toursky de Marseille dont l'histoire a été nourrie par l'Humanisme et les valeurs de Résistance, n'acceptent pas ces idéologies de l'exclusion et du rejet de l'autre. Nous ne céderons pas à la haine et face à ces manifestations qui peuvent se reproduire, il est important et indispensable que nous soyons très nombreux ce 19 mars à Aix en Provence. Nous attendons des messages de soutien de celles et ceux, éloignés, qui ne peuvent venir. Je compte sur chacun-e d'entre vous qui habitez la région provençale pour venir avec des parents, amis ou collègues.

 

Je compte sur chacun-e d'entre vous qui habitez la région provençale pour venir avec des parents et amis​ et si vous ne pouvez pas venir informez-en vos contacts​.​

 

Merci et à​ bientôt.

 

LUNDI 25 NOVEMBRE 2013

 

"Avant qu'il ne soit trop tard"

lettre ouverte

 

au Président de la République, au Premier Ministre,
à toutes les personnalités politiques, syndicales, et à tous les élus républicains 


Nous vous demandons avant qu'il ne soit trop tard, de ne plus tergiverser et de créer les bases d’un front démocratique opposant un idéal d’humanité à l’utopie d’horreur qui nous menace sournoisement.
C’est l’unité forgée au sein du Conseil National de la Résistance dans la nuit de la clandestinité qui a permis, 
à la libération, la restauration de la République et l’approfondissement de la démocratie. 
C’est aussi ce consensus né de la Résistance qui est à la base des progrès économiques et sociaux que la France a connu dès 1945, les nationalisations, la liberté de la presse, la création de la sécurité sociale, des retraites par répartition, des comités d’entreprises, etc.
Mais le temps a passé, le programme du C.N.R. de plus en plus démantelé, une pseudo-crise économique fomentée par un système qui se nourrit des inégalités exacerbe les conflits et pousse ceux, qui sont dans la précarité, à la désillusion, à l’amertume et parfois à des actes de révolte, de détresse.

Trompés par les discours populistes ils sont de plus en plus sensibles aux arguments démagogiques de ceux qui prônent une idéologie d’intolérance et d’exclusion.
La porosité entre des électorats déboussolés n’est pas une vue de l’esprit mais un danger imminent. 
A la veille des échéances électorales de 2014, ces citoyens, souffrant dans leur vie quotidienne, ont besoin que des mesures d’urgence soient prises sur le plan local, départemental, régional et national.
Des mesures à court terme créant massivement des emplois dignes de ce nom favorisant le pouvoir d’achat, la consommation et l’économie.
Des mesures à long terme privilégiant l’égalité, la fraternité et la tolérance entre tous.
Au moment où les idéologies racistes et xénophobes, soutenues tacitement par une partie de la classe politique, ressurgissent, il faut apprendre à la jeunesse l’esprit civique, le sens de la citoyenneté et la tolérance.
Cette tolérance s’apprend par le brassage des individus, des cultures et des mentalités.
Une société réconciliée, digne du Conseil National de la Résistance, pourrait constituer une alliance objective et responsable de la droite à la gauche, des croyants aux non-croyants contre le danger commun.
Einstein disait :
« le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal,
mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire »


En 1940 les Français dans leur majorité, illusionnés par les discours pétainistes, ont regardé et ont laissé faire..
En 2013, de plus en plus décontenancés, n’ayant plus d’idéal incarné dans un vrai projet de société qui instaurerait à nouveau une véritable démocratie économique et sociale, ils regardent et laissent faire en se réfugiant dans l’abstention et le vote blanc, ouvrant ainsi des boulevards à l’extrême droite.
Les libertés essentielles sont menacées, nous devons faire front ensemble car c’est un domaine où le consensus devient indispensable.
Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.(De Gaulle)
L’heure n’est plus à l’indécision, ni au fatalisme, ni au sectarisme de ceux qui refusent de comprendre l’évidence.
A la veille des élections municipales et européennes notre démocratie est en péril.
Toutes et tous, ensemble, avons la crédibilité nécessaire pour être entendus avant qu’il ne soit trop tard. 
Les citoyens que nous sommes, attachés à notre devise républicaine, comptons sur vous pour nous aider à faire mentir l’affirmation que l’histoire est un éternel recommencement et nous dire ce que vous faites et ferez pour cela.

© 2024 Favèla Empresa

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now